• La numérotation SOSA

    La numérotation dite Sosa ou Sosa-Stradonitz est un système de numérotation en généalogie ascendante popularisé par le franciscain Jérôme de Sosa en 1676 puis, bien plus tard, en 1898  par Stefan Kékulé von Stradonitz. La paternité en revient toutefois à un certain Michel Eyzinger à Cologne dès 1590.

    Dans ce système aujourd'hui universellement utilisé, si on donne le n°1 à une personne dans une généalogie, son père portera le n° 2 et sa mère le n°3, son grand père paternel le n°4, sa grand mère paternelle le n°5, son grand père maternel le n° 6 et sa grand mère maternelle le n°7 et ainsi de suite.

    Un petit exemple dans lequel les n° Sosa sont situés à gauche du nom de famille pour chaque individu. Je me suis donné, immodestement , le n°1. Notez que si ce n° avait été donné à ma sœur ou à mon frère, cela ne changerait rien pour les ascendants.

    La numérotation SOSA

    Donc le père de toute personne dans l'arbre porte le n° de son fils multiplié par deux et la mère ce numéro + 1. A l'exception du n°1, parfois appelé De cujus, tous les hommes portent des n° pairs et les femmes des n° impairs (enfin, tant que seuls les mariages hétéro sont reconnus par l'état civil).

    Ce système, parfaitement abouti est bien plus rigoureux que la notion de génération car dans une même famille, les générations d'une branche ne sont pas forcément synchrones des autres et , en cas de mariage entre apparentés, l'appartenance à une génération devient une notion impossible à définir. En d'autres termes, en cas de mariage entre apparentés, une même personne se voit attribuer plusieurs n° Sosa, pas forcément dans la même tranche générationnelle. Les logiciels de généalogie, plutôt que de visualiser plusieurs n° sur une même personnes choisissent en général de ne donner que le plus petit. Ne me demandez pas pourquoi.

    J'ai néanmoins choisi de classer les billets de ce blog part générations, car il ne s'agit que d'un classement de chroniques, pas d'une stricte présentation de généalogie.

    Deux exemples de personnes portant plusieurs n° Sosa se présentent dans notre famille qui seront exposés dans deux prochains billets, ce qui vous laissera le temps de vous procurer de l'aspirine.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :