• Le carnet de Paul Bonneton (V) Anatole Loubeau, un ami du 36eme RAC

    Si vous avez suivi les échanges de messages sur le forum des pages 14-18, vous savez que la reconstitution du parcours de Paul Bonneton rencontre quelques difficultés. La cohérence des informations de sa fiche matricule est en cause et, avant de passer à l'analyse des journaux de marche et d'opération, dans la mesure où il sont disponibles, il faut d'abord avoir identifié avec certitude les unités dans lesquelles Paul à servi.

    Même la date de la photo de Paul avec son épouse, ou sa future épouse, n'est pas certaine puisque certaines caractéristiques de l'uniforme qu'il porte conduisent à des dates différentes. En effet, les membres du forum ont commenté cette photo et si l'absence de chevron sur le haut de la manche gauche -les poilus en cousaient un pour chaque année passée au front- milite pour une date de prise de vue en 1915, la couleur du pantalon fait plutôt penser à une date plus tardive. Mais comme ni la coupe de la vareuse ni la coiffe, un béret, ne sont réglementaire, aucune conclusion définitive n'est possible.

    Afin d'apporter de nouvelles informations, au risque de compliquer encore la situation, j'ai examiné d'autres pages du carnet, celles où sont notées les coordonnées de personnes avec lesquelles Paul fut, à un moment de sa vie en relation, dans l'espoir d'y trouver des noms de soldats l'ayant cotoyé. Voici la première de ces pages, la douzième du carnet :

    Le carnet de Paul Bonneton (V) Anatole Loubeau, un ami du 36eme RAC

    la treizième :

    Le carnet de Paul Bonneton (V) Anatole Loubeau, un ami du 36eme RAC

     la quatorzième :

    Le carnet de Paul Bonneton (V) Anatole Loubeau, un ami du 36eme RAC

     et enfin la quinzième :

    Le carnet de Paul Bonneton (V) Anatole Loubeau, un ami du 36eme RAC

    Certaines de ces pages nous sont déjà connues puisque nous y avons trouvé les coordonnées de Charles Mortimore et de Henry Breton dont il a été question à de multiples reprises sur ce blog.

    De nombreuses autres concernent la période militaire de la vie de Paul.

    Par exemple sur la douzième pages, Paul a noté J.Pessonneaux, 241 d'artillerie, 28eme batterie. Mais Pessonneaux est un patronyme très répandu dans la Loire, région d'origine de Paul et il s'agit vraisemblablement d'une de ses connaissances d'avant sa mobilisation plutôt que d'une personne rencontrée sur le front.

    D'autres lignes contiennent trop peu d'informations pour espérer identifier la personne. Notons au passage qu'il y a même un certain Georg Schütz, indiscutablement allemand puisque résident à Ensdorf près de Sarrelouis, ville mentionnée à deux reprises dans le carnet. Voila un autre mystère qu'il va falloir éclaircir, ou au moins tenter de le faire, plus tard...

    Pour ce qui concerne la recherche de compagnons militaires de Paul, la piste la plus intéressante se trouve sur la page 13 du carnet. Anatole Loubeau y apparaît deux fois. La première avec une adresse dans les Deux-Sèvres et la seconde avec une adresse qui ressemble à une localisation militaire, un peu comme si les routes de Paul et d'Anatole s'étaient séparées et qu'ils avaient souhaité échanger leurs coordonnées afin de continuer à correspondre.

    La première adresse permet de retrouver Anatole Loubeau dans les registres matricule des Deux-Sèvres. Voici la fiche matricule d'Anatole, l'ami de Paul :

    Le carnet de Paul Bonneton (V) Anatole Loubeau, un ami du 36eme RAC

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Anatole Loubeau, né à Faye-l'abesse en 1882 réside bien à Louin, ville noté par Paul dans son carnet. Il est l'aîné de Paul, né en 1889. Il est bien, comme Paul, passé par le 36eme régiment d'artillerie de campagne, même si j'ai du mal à déchiffrer l'année de son arrivée dans cette unité, à cause de cette malheureuse manie qu'avaient les scribes de l'époque de former leur chiffres de la façon la plus bizarre possible. Gageons que les experts en questiond militaires du forum saurons extraire de cette fiche tout ce qui pourrait nous aider à reconstituer le parcours de Paul.

    Mail il y a mieux encore. Anatole Loubeau a un descendant qui partage ma passion pour la généalogie et qui a posté sur Geneanet un arbre sur lequel Anatole porte le n° Sosa 24. En clair, ce passionné a Anatole Loubeau comme arrière-arrière grand père, j’imagine donc qu'il doit être nettement plus jeune que moi... Je vais lui envoyer un message en lui racontant mon histoire, ou plutôt ce que nous savons de celle de Paul. Avec un peu de chance, il disposera d'informations sur la carrière militaire de son aïeul et, pourquoi pas, sur les relations qu'il avait avec Paul.

    Donc à bientôt pour de nouvelles aventures.

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Avril 2016 à 17:41

    Toujours des histoires passionnantes sur votre blog! En lisant ces quelques paragraphes, je me suis mis à reproduire toutes les scènes. Merci pour le partage :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :