• C'est une lapalissade de dire qu'Internet à révolutionné notre vie quotidienne, mais peu de domaines de la connaissance sont autant impactés par cette révolution que la généalogie. Quantité de documents sont numérisés et aujourd'hui accessibles en quelques clics là ou une vie de recherches n'aurait pas suffi auparavant. On pense bien sûr à l'état civil que la quasi-totalité des départements a mis en ligne. Les archives militaires sont une autre source majeure car les cadres de l'armée ont de tout temps eu une passion pour l'administration des troupes. Nombres de documents a donc été produits au fil du temps par les scribes de l'armée. Ils sortent dorénavant des étagères d'archives pour venir jusqu’à nous.

    Récemment, ce sont les fiches matricules des armées révolutionnaires et napoléoniennes qui ont été numérisées et mises en ligne. La ressource est précieuse car elle donne sur les individus qu'elle décrit des renseignements qu'on n'a aucune chance de trouver ailleurs, comme, par exemple, la taille ou la couleur des yeux. Les circonstances de la mort sont aussi mentionnées, lorsque le fiché ne sortait pas vivant de son service, ce qui était malheureusement plutôt fréquent.

    Bien sûr, le mode classement des fiches matricules ne facilite pas leur utilisation pour la généalogie. Cela vient du fait que, pour l'administration militaire, la notion d'individu n'est pas la plus importante (c'est une litote). Vous devez donc connaitre l'unité à laquelle un soldat est rattaché puis son numéro matricule pour pouvoir accéder à sa fiche. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Heureusement les troupes de généalogistes, aussi nombreuses que celle de Napoléon et pas moins vaillantes, se sont attaquées au problème et une indexation collaborative est en cours. C'est sans doute grâce à ce travail que j'ai pu écrire ce billet.

    J'ai récemment fait une mise à jour de l'arbre généalogique familial sur geneanet, un logiciel de partage très populaire. Parmi les "nouveaux venus" dans l'arbre en question se trouve Louis Jacques Vaude qui est né le 24 mars 1790 à Viarmes. Alain Thirard, un généalogiste que je remercie ici, m'a envoyé un message pour me faire savoir qu'une fiche lui était consacrée dans le fameux registre. Bien sûr le message donnait toutes les informations qui permettent accès à cette fiche.

    Avant de nous intéresser au parcours militaire de Louis Jacques Vaude, voyons ce qui a précédé son incorporation. Commençons par son acte de baptême.

    Mourir à Saragosse

      

    Mourir à Saragosse

     

    L'an mil sept cent quatre vingt dix le vingt

    cinquième jour du mois de mars a été

    baptisé par moi prêtre curé de cette paroisse

    soussigné un garçon nommé Louis

    Jacques né hier du légitime mariage

    de Thomas Vaude manouvrier et de

    Marie Louise Langlois ses père et mère

    de cette paroisse Le parrain Jacques 

    Mabillotte jardinier la marraine Marie

    Dieudonné Waré blanchisseuse tous deux

    de cette paroisse qui ont signé avec nous

    Louis Jacques est donc né neuf mois après le déclenchement de la Révolution Française, si on considère la prise de la Bastille comme le début de l'affaire. De grands bouleversements se produisent. Louis Jacques, nourrisson, ne le sait pas, mais lui aussi va être entraîné dans le tourbillon de l'histoire. C'est toujours le curé du village qui tient le registre d'état civil. Cette tâche sera confiée à un laïc en 1793 seulement.

    Louis Jacques et le quatrième enfant du couple Thomas Vaude et Marie Louis Langlois, les deux premiers sont morts en bas âge. A ce jour je n'ai pas trouvé d'autres traces de lui dans les registres de Viarmes. Mais le décryptage de ces registres est loin d'être achevé. Peut-être en apprendrons nous un peu plus sur lui si son nom est cité dans un acte à venir.

    Louis Jacques est un lointain cousin de l'auteur de ces lignes. Nous avons un couple d'ancêtres commun. Il s'agit de Philippe Toquiny et Marie Bimont. Ils sont mes aïeux de la onzième génération et portent respectivement les numéros Sosa 1350 et 1351. Et ils sont aussi les aïeux de la sixième génération de Louis Jacques Vaude dont ils sont les Sosa 52 et 53. Je vous épargne la description des méandres généalogiques qui nous relient.

    Il est temps à présent de nous intéresser à la fameuse fiche matricule que voici .

    Mourir à Saragosse

     

    Cette fiche nous apprend que louis Jacques mesure un mètre et soixante-treize centimètres, ce qui est plutôt grand pour l'époque. Il a le visage plein, ce qui est le contraire d'osseux. Son front est couvert, pas de calvitie naissante. Il a les yeux bleus et son nez est aquilin, donc, selon Larousse, fin et recourbé en bec d'aigle. Ses cheveux et sourcils sont bruns, on dirait sans doute plutôt châtain aujourd’hui. Sa bouche est moyenne et son menton large.

    La profession mentionnée dans cette fiche est vigneron.

    Louis a été incorporé dans l'armée du nord en 1809, le 31 mai. En 1810, il est en Espagne et il meurt à l’hôpital de Saragosse, par fait de diarrhée selon la mention de la fiche.

    Depuis 1808, l'armée de Napoléon lutte en Espagne. Mais la période pendant laquelle les populations européennes accueillaient favorablement les troupes françaises, porteuses d'idées progressistes, est maintenant révolue et le peuple espagnol, fortement incité par l'église, mène une lutte de guérilla contre les français. Les troupes anglaises sont aussi présentes dans la péninsule et les français subirent de nombreux revers. Je n'ai pas trouvé de traces de combat à Saragosse. Peut-être que Louis Jacques Vaude est tombé malade lors d'un mouvement de troupe. Dans la période du décès de Louis Jacques, on note la bataille de Salamanque le 22 juillet 1812. Ensuite, il y a le siège de Burgos du 18 septembre au 22 octobre. En avril 1813, on combat à Valence. Il est bien difficile d'être plus précis sur le contexte du décès de notre malheureux cousin. On mourait souvent de diarrhée dans les hôpitaux militaires dont l'état sanitaire était épouvantable. Le nombre de morts dans l'armée française pendant la campagne d'Espagne oscille selon les historiens entre trois et quatre cent milles, ce qui fait de cette guerre un des épisodes les plus sombre de cette époque. Louis Jacques Vaude est de ce nombre, il avait vingt-deux ans.


    votre commentaire
  • A la fin du second billet qui lui est consacré, Jacques Adam se retrouve veuf pour la seconde fois. A-t-il besoin d'une femme à son foyer pour s'occuper de ses enfants en bas âge ? En tous cas il ne semble pas être prêt à vivre seul puisque, un peu moins de deux ans après le décès de Jeanne Bimont, sa seconde épouse, il convole en justes noces avec Marie Anne Cocû.

     Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

     

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

     

    L'an mil sept cent soixante trois le mardi vingt cinquième jour

    du mois d'octobre après les publications de bans entre Jacques Adam

    vigneron veuf de Jeanne Bimont de cette paroisse d'une part et Marie

    Anne Cocû fille mineure de Pierre Cocû tailleur d'habits et de Geneviève

    Foullon ses père et mère de droit de la paroisse de Cuignieres de ce

    diocèse et de fait de cette paroisse d'autre part, faites aux prônes

    de la messe paroissiale tant en cette paroisse qu'en celle de

    Cuignieres les dimanches deux neuf et seize octobre de

    la présente année sans qu'il se soit trouvé aucune opposition ni

    ni civile ni canonique vu le certificat du Sr Martin curé de

    Cuignieres en date du vingt deux du présent mois et an je

    soussigné prêtre vicaire de cette paroisse ai reçu après les

    fiançailles célébrées le jour d'hier ce jourd'hui en cette église

    leur mutuel consentement et leur ai donné la bénédiction

    nuptiale avec les cérémonies prescrites par la Ste église ledit

    Jacques Adam assisté de Louis Adam tailleur d'habits et de Jean

    Adam vigneron ses frères demeurant en cette paroisse. Ladite Marie

    Anne Cocû assistée dudit Pierre cocû son père de Pierre Cocû son frère

    de la paroisse de Cuignieres témoins soussignés avec nous et

    ledit époux. Ladite épouse a déclaré ne savoir signer

    de ce interpellée suivant l'ordonnance.

    Jacques a cinquante et un ans, Marie Anne n'en a que vingt trois. Elle est donc plus jeune que trois des enfants que Jacques a eu de son premier mariage. En particulier, Marie Anne Adam, née en septembre 1738 est l'aînée de sa nouvelle belle mère qui est née le 21 février 1740. Nous sommes en 1763 et Marie Anne, la fille de Jacques, va épouser Jacques Mabillotte en 1766. Il est vraisemblable qu'avant son mariage, elle vivait au foyer paternel. Les relations entre la nouvelle venue et les enfants de premiers lits ne devaient pas être des plus simples.

    Mais, très vite, Marie Anne, la nouvelle épouse, va voir son statut changer. Moins de deux ans après son mariage,  elle met au monde un premier enfant, qui s'appellera Pierre Axel

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

     

    L'an mil sept cent soixante quatre le vendredi trentième

    jour du mois de novembre a été baptisé par moi prêtre vicaire

    de cette paroisse soussigné un garçon nommé Pierre Axel Adam

    né d'hier du légitime mariage de Jacques Adam vigneron et de

    Marie Anne Cocû sa femme ses père et mère de cette paroisse. Le parrain

    Pierre Guibert fils de Henri Guibert berger. La marraine

    Madelaine Voisin fille de Jean Voisin manouvrier tous de cette

    paroisse lesquels ont déclaré ne savoir signer de ce interpellés

    suivant l'ordonnance

    Le quatorze novembre 1763, moins d'un mois après le troisième mariage de son père, Jacques, le fils aîné, épouse Marie Louise Leconte.

    Chez Jacques Adam et marie Anne Cocû, dix huit mois après Pierre Axel, Marie Anne vient au monde

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

     

    L'an mil sept cent soixante six le dimanche

    onzième jour du mois de mai a été baptisée par moi

    prêtre vicaire de cette paroisse soussigné une

    fille nommée Marie Anne née d'hier du légitime

    mariage de Jacques Adam vigneron et de Marie Anne

    Cocû sa femme ses père et mère de cette paroisse.

    Le parrain Jacques Mabillot fils de Jacques Mabillot

    manouvrier de la paroisse de St Martin du Tertre soussigné.

    La marraine Marie Anne Adam fille dudit Jacques

    Adam laquelle a déclarée ne savoir signer de ce interpellée

    suivant l'ordonnance

    La marraine est la demi sœur de la nouvelle née et le parrain est le futur époux de la marraine. Leur mariage sera célébré à Viarmes le 15 septembre de cette même année 1766. Je vous épargne la lecture de cet acte qui n'est pas en relation directe avec le sujet de ce billet.

    Mais Marie Anne va rejoindre la liste déjà longue des enfants de jacques qui n'auront guère profité de la vie, elle meure en août 1766, âgée de trois mois.

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

     

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

     

    L'an mil sept cent soixante six le samedi seizième jour

    du mois d'août le corps de Marie Anne Adam âgée de trois

    mois environ, fille de Jacques Adam vigneron et de Marie Anne

    Cocû ses père et mère de cette paroisse décédée hier a été

    inhumée dans le cimetière de ce lieu par moi prêtre

    vicaire de cette paroisse soussigné, en présence de François

    Bottin clerc de l'église et d'Adrien Davanne bedeau

    de cette paroisse témoins soussignés avec nous

    Quatorze mois après la malheureuse Marie Anne, c'est au tour de Jean Antoine de se joindre à la famille

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

    L'an mil sept cent soixante sept le lundi

    treizième jour du mois de juillet a été baptisé

    par moi prêtre vicaire de cette paroisse soussigné

    un garçon nommé Jean Antoine né d'hier du légitime

    mariage de Jacques Adam vigneron et de Marie

    Anne Cocû sa femme ses père et mère de cette paroisse le

    parrain Jean Voisin charpentierLa marraine 

    Marie Antoinette Caulier couturière  tous deux

    de cette paroisse soussignés avec nous. Le père absent.

    Le couple tient un bon rythme, vingt mois après Jean Antoine, c'est la naissance de Marie Françoise

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

    L'an mil sept cent soixante neuf le dimanche

    vingt sixième jour du mois de mars a été baptisée

    par moi prêtre vicaire de cette paroisse soussigné une fille

    nommée Marie Françoise née d'hier du légitime mariage

    de Jacques Adam vigneron et de Marie Anne Cocû

    ses père et mère de cette paroisse le parrain Augustin

    Ambroise Beaucé garçon de cette paroisse soussigné.

    La marraine Marie Françoise Voisin fille de Jean

    Voisin aussi de cette paroisse laquelle a déclaré ne

    savoir signer de ce interpellée suivant l’ordonnance.

    En 1770, le dix neuf février, Marie, fille de Jacques Adam et Jeanne Bimont épouse Pierre Guibert, un manouvrier d'Asnières sur Oise une paroisse voisine de Viarmes.

    Seize mois après celle de Marie Françoise, c'est la naissance de Catherine Françoise.

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

    L'an mil sept cent soixante dix le mercredi premier

    jour du mois de d'août a été baptisée par moi prêtre

    vicaire de cette paroisse soussigné une fille nommée

    Catherine Françoise née d'hier du légitime mariage de Jacques

    Adam vigneron et de Marie Anne Cocû ses père et mère de cette

    paroisse le parrain François Poulet fils de défunt Jean Poulet

    la marraine Marie Catherine Adam fille dudit Jacques Adam

    tous deux de cette paroisse lesquels ont déclaré ne savoir signer

    de ce interpellée suivant l’ordonnance.

    Fin août 1771, Marie Françoise décède, âgée de vingt neuf mois

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

      

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

     

    L'an mil sept cent soixante onze le jeudi vingt neuvième

    jour du mois d'août le corps de Marie Françoise

    Adam âgée de deux ans et demi, fille de Jacques Adam

    vigneron et de Marie Anne Cocû ses père et mère de

    cette paroisse décédée d'hier a été inhumée dans le

    cimetière de ce lieu par moi prêtre vicaire soussigné

    en présence de François Bottin clerc de l'église et

    d'Adrien Davanne bedeau témoins soussignés avec

    nous

    En décembre de cette année 1771, Louis Charles naît

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

      

    L'an mil sept cent soixante onze le samedi vingt

    huitième jour du mois de décembre a été baptisé par

    moi prêtre vicaire soussigné un garçon nommé

    Louis Charles né d'aujourd'hui du légitime mariage

    de Jacques Adam vigneron et de Marie Anne Cocû 

    ses père et mère de cette paroisse le parrain  Louis

    Charles Duru fils de Jean Duru laboureur de cette paroisse

    soussigné la marraine Marie Elisabeth Poulet fille 

    de Pierre Poulet vigneron aussi de cette paroisse laquelle

    a déclaré ne savoir signer de ce interpellée suivant 

    l’ordonnance.

    Pas de naissance en 1772, mais Catherine Françoise décède en février, âgée de dix huit mois

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

      

    L'an mil sept cent soixante douze le samedi huitième

    jour du mois de février le corps de Marie Catherine

    Adam âgée de dix huit mois et huit jours, fille de Jacques

    Adam vigneron et de Marie Anne Cocû ses père et

    mère de cette paroisse décédée d'aujourd'hui a été 

    inhumée dans le cimetière de ce lieu par moi prêtre 

    vicaire soussigné en présence dudit Jacques Adam

    son père et de François Bottin clerc de l'église 

    témoins soussignés avec nous

    Catherine Françoise, ainsi nommée dans son acte de baptême, est devenue Marie Catherine. Les variations de prénoms étaient loin d'être rares en ses temps où le curé se contentait de transcrire les déclarations des proches sans faire de recherches dans les registres pour les valider. On pardonnera cette erreur à jacques Adam qui avait beaucoup de prénom à retenir !

    D'ailleurs, il faut ajouter Marie Anne Geneviève à la liste puisqu'elle naît en août 1772

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

       

    L'an mil sept cent soixante treize le jeudi vingt sixième jour du mois d'août

    a été baptisé par moi prêtre vicaire  de cette paroisse soussigné une fille

    nommée Marie Anne Geneviève née d'hier du légitime mariage de Jacques 

    Adam vigneron et de Marie Anne Cocû  sa femme ses père et mère de cette 

    paroisse le parrain  Pierre Poulet manouvrier de cette paroisse la

    marraine Marie Geneviève Cocû fille de Pierre Cocû tailleur d'habits de la

    paroisse de Cuignieres. Le parrain a soussigné avec nous la marraine a déclaré

    ne savoir signer de ce interpellée suivant  l’ordonnance.

    Pour la première fois depuis le début de cette histoire, avec comme exception les intermèdes entre deux épouses, il va se passer deux années pleines sans aucune naissance. Il faut attendre 1776 pour que la série reprenne. Mais auparavant, en 1774, Jean le fils que Jacques a eu en 1740 avec sa première épouse, Marie Anne Davanne, épouse Marie Magdelaine Leconte, puis c'est Louis Charles qui meurt, en mai 1776, il avait quatre ans et demi.

     Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

     

    L'an mil sept cent soixante douze le mardi vingt et unième

    jour du mois de mai le corps de Louis Charles Adam

    âgé de quatre ans ou environ, fils de Jacques Adam vigneron

    et de Marie Anne Cocû ses père et mère de cette paroisse

    décédé d'hier a été inhumée dans le cimetière de ce lieu par

    moi prêtre vicaire  de cette paroisse soussigné en présence

    dudit Jacques Adam son père et de François Bottin

    clerc de l'église témoins soussignés avec nous

    En 1774, le 14 novembre, Jean, le troisième enfant issu du premier mariage de Jacques Adam, épouse Marie Magdelaine Leconte. Histoire de compliquer un peu la tâche des futur généalogistes, Marie Magdelaine est la demi sœur de Marie Louise, l'épouse de Jacques, le frère aîné de Jean. Marie Louise est la fille que François Leconte a eu avec sa première épouse, Louise Meunier, et marie Magdelaine est issue du second mariage de François Leconte, sa mère est Magdelaine Landot. Mais aucun implexe ne découlera de ces mariages entre fratries car Marie Magdelaine décédera cinq ans plus tard, sans avoir eu d'enfant. Jean Choisira sa seconde épouse dans une famille moins proche. Mais ce billet respecte scrupuleusement la chronologie des événements et ce mariage sera évoqué plus tard. 

    Un autre mariage d'un enfant de jacques est célébré en 1775, celui de la fille nommée Françoise Catherine qu'ila eu avec Jeanne Bimont. Elle épouse Pierre Lebas, natif d'Asnières sur Oise..

    Du coté de jacques et son épouse Marie Anne Cocû, après la pause évoquée au dessus, c'est Marie Louise qui arrive au foyer en 1776.

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

      

    L'an mil sept cent soixante seize le mercredi douzième jour du mois

    de juin a été baptisée par moi prêtre vicaire de cette

    paroisse soussigné une fille nommée Marie Louise née d'hier

    du légitime mariage de Jacques Adam vigneron et de Marie Anne

    Cocû  sa femme ses père et mère de cette paroisse Le parrain  Louis

    Potin garçon boucher chez Jean Noel boucher de cette

    paroisse la marraine Marie Lechopier fille de Pierre

    Lechopier défunt  aussi de cette paroisse. Le parrain a soussigné

    la marraine a déclaré ne savoir signer de ce interpellée suivant  l’ordonnance.

    Jacques Adam et Marie Anne Cocû dont le rythme avait un peu fléchi, reprennent la cadence et quinze mois après la naissance de Marie Louise, un frère lui est donné, il s’appellera Charles Frederic.

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

     

    L'an mil sept cent soixante dix sept le mardi deuxième

    jour du mois de septembre a été baptisé par moi prêtre vicaire

    de cette paroisse soussigné un garçon nommé Charles Frederic

    né d'hier du légitime mariage de Jacques Adam vigneron et de 

    Marie Anne Cocû  sa femme ses père et mère de cette paroisse.

    Le parrain  Charles André Anguy fils de Charles Anguy

    tourneur. Lmarraine Marie Jeanne Latour fille de jean

    Latour scieur de long tous deux de cette paroisse lesquels

    ont déclaré ne savoir signer de ce interpellée selon

    l’ordonnance.

    Puis vient Jean marie, en août 1779.

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

     

    L'an mil sept cent soixante dix neuf le quinzième jour du mois 

    d'août a été baptisé par moi prêtre vicaire de cette paroisse un 

    garçon nommé Jean Marie né d'hier du légitime mariage

    de Jacques Adam vigneron et de Marie Anne Cocû ses père et mère

    de cette paroisse lparrain  Jean Baptiste Beaucé dit rigot fils de

    Jean Baptiste fruitier la marraine Marie Anne Poulet fille de jean

    Poulet vigneron tous deux de cette paroisse. Le parrain 

    et la marraine ont déclaré ne savoir signer de ce interpellés.

    En février 1780, Jean Adam, fils de Jacques et Marie Anne Davanne, dont la première épouse, Marie Magdelaine Leconte est décédée en novembre 1774 épouse Marie Magdelaine Chalot native de Belloy en France autre paroisse voisine de Viarmes.

    En 1781, 16 mois après Jean Marie, une fille naît au foyer de Jacques et Marie Anne, elle se nommera Denise Françoise

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

     

    L'an mil sept cent quatre vingt un le trentième

    jour du mois de décembre a été baptisée par 

    moi prêtre curé de cette paroisse soussigné une fille

     nommée Denise Françoise du légitime mariage

    de Jacques Adam vigneron et de Marie Anne

    Cocû  de cette paroisse Le parrain Denis Obry 

    la marraine Marie Françoise Petit tous deux

    de cette paroisse  le parrain a signé avec nous

    la marraine a déclaré ne savoir signer de ce

    interpellée selon l’ordonnance.

    Trois naissances se sont succédées au foyer sans aucun décès, on pourrait croire que le couple a trouvé un moyen de prémunir ses enfants contre les ravages de la mortalité infantile. Il n'en n'est malheureusement rien puisque, entre août 1782 et janvier 1783, quatre d'entre eux vont mourir.

    Le premier, Jean Marie meurt le 23 août 1783, il vient tout juste d'avoir trois ans.

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

     

    L'an mil sept cent quatre vingt deux le vingt et sixième jour 

    du mois de août le corps de Jean Marie Adam âgé de trois

    ans  fils de Jacques Adam vigneron et de Marie Anne Cocû

    ses père et mère de cette paroisse mort d'hier a été inhumé

    aujourd'hui dans le cimetière de ce lieu par moi prêtre curé

    de cette paroisse soussigné en présence de François Lesueur

    maître d'école et de Adrien Davanne bedeau témoins qui

    ont  signé avec nous.

    Le cinq septembre de la même année, c'est au tour de Marie Anne Geneviève, qui, avec ses neuf ans, semblait moins vulnérable, d'être emportée. Ces neuf ans on sans doute fait que le prénom de baptême a été oublié puisque on la nomme simplement Geneviève dans l'acte.

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

      

    L'an mil sept cent quatre vingt deux le cinquième jour 

    du mois de septembre le corps de Geneviève Adam âgée de 

    dix ans environ fille de Jacques Adam vigneron et de

    Marie Anne Cocû ses père et mère de cette paroisse morte

    d'hier a été inhumée aujourd'hui dans le cimetière de ce lieu

    par moi prêtre curé de cette paroisse soussigné en présence 

    de François Lesueur maître d'école et de Adrien Davanne bedeau

    tous deux témoins qui ont  signé avec nous.

    C'est ensuite Marie Louise qui décède, au début de l'année 1783. Elle avait six ans et demi.

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

      

    L'an mil sept cent quatre vingt trois le neuvième jour 

    du mois de janvier le corps de Marie Louise

    Adam âgée de sians  et demi environ fille de Jacques

    Adam vigneron et de Marie Anne Cocû ses père et mère

    de cette paroisse morte d'hier a été inhumée aujourd'hui

    dans le cimetière de ce lieu par moi prêtre curé de cette

    paroisse soussigné en présence de Jacques Adam son père qui

    a déclaré ne savoir signer de François Lesueur  témoins

    qui a signé avec nous.

    Bizarrement, l'acte précise que jacques Adam, présent à l'inhumation de sa fille ne sait pas signer alors que, dix ans auparavant, il avait signé de façon plutôt bien lisible plusieurs actes, dont ceux dressés au décès de son fils Louis Charles et de sa fille Catherine Françoise. Ce "désaprentissage" de l'écriture doit nous inciter à prendre beaucoup de précaution avec cette mention dans les actes, en particulier lorsqu'il s'agir de discriminer deux homonymes dont l'un sait signer et l'autre non.

    Enfin, pour clore cette triste série, c'est au tour de Denise Françoise, qui vient tout juste d'avoir un an, d'être emportée.

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

    L'an mil sept cent quatre vingt trois le vingt troisième jour du mois de

    janvier le corps de Denise Françoise Adam âgée d'un an fille de Jacques

    Adam vigneron et de Marie Anne Cocû ses père et mère de cette paroisse

    décédée d'aujourd'hui  a été inhumée le même jour par moi prêtre curé

    de cette paroisse soussigné en présence de Jacques Adam son père et de 

    François Lesueur  maître d'école qui ont déclaré ne savoir

    signer de ce interpellé. François Lesueur a signé avec nous.

    Le curé Lemaire s’emmêle un peu dans la syntaxe de sa phrase. Il est heureux que François Lesueur, le maître d'école, sache écrire et signer. Pour ce qui est de Jacques Adam, j'ai l'impression qu'il est las de voir mourir ses enfants et que signer les actes doit ajouter à sa peine. Interprétation toute personnelle, cela va de soi.

    Un peu plus d'un an après de décès de Denise Françoise, une nouvelle venue fait son apparition au foyer du couple, Marie Jeanne Honorine.

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

     

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

     

    L'an mil sept cent quatre vingt quatre le vingt neuvième

    jour du mois d'avril a été baptisée par moi 

    prêtre curé de cette paroisse soussigné une fille 

    nommée Marie Jeanne Honorine née d'hier du

    légitime mariage de Jacques Adam

    vigneron et de Marie Anne Cocû  sa femme ses

    père et mère de cette paroisse Le parrain  Jean vigneron

    Poulet garçon boucher chez Jean Noel boucher de cette la 

    marraine Marie Jeanne Honorine Hu fille de

    Jean tailleur d'habits tous deux de cette

    paroisse. Le parrain a déclaré ne savoir

    signer de ce interpellé la marraine a signé avec nous

    Le prochain acte dont je vous propose la lecture sera le dernier de cette longue série. 

    Vous l'avez sans doute compris, il s'agit de l'acte de décès de Jacques Adam. En fait il y a bien longtemps que, dans le cadre du décryptage systématique des registres paroissiaux de Viarmes, je m'étais rendu compte que la progéniture de Jacques sortait, par sa quantité, du commun. Mais il fallait attendre de lire son acte de décès pour clore la série et commencer l'écriture de ce billet.

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

      

    Les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (III)

     

    L'an mil sept cent quatre vingt six le vingt septième

     jour du mois de décembre le corps de Jacques

    Adam âgée d'e soixante dix sept ans environ

    époux en troisième noces de Marie Anne Cocû

    de cette paroisse décédée d'hier a été inhumé

    aujourd'hui dans le cimetière de ce lieu par moi

    prêtre curé de cette paroisse soussigné en

    présence de Jacques Adam son fils et de 

    Jacques Mabillot son gendre de François Adam son

    neveu qui ont signé de Pierre Adam et de Antoine

    Adam qui ont déclaré ne savoir signer de ce interpellés.

    L'âge du défunt mentionné dans l'acte, soixante dix sept ans est largement exagéré. Jacques Adam est né en janvier 1712, au moment de sa mort en décembre 1786, il est sur le point d'atteindre soixante quinze ans.

    Les témoins signataires à l'inhumation sont Jacques, son fils aîné, Jacques Mabillot époux de sa fille Marie Anne et donc son gendre, François Adam, fils de son frère Louis et donc neveu. Le lien de parenté des témoins non signataires n'est pas mentionné, Pierre et Antoine sont peut-être ses fils Pierre Axel et Louis Antoine.

    Sa dernière épouse Marie Anne Cocû est née en janvier 1740, elle a donc presque 47 ans lors du décès de son époux. Jacques a eu avec elle douze enfants, c'est un de moins que les treize enfants qu'il a eu avec sa précédente épouse, Jeanne Bimont.

    Sauf manquement d'un acte de décès dans les registres paroissiaux, voici comment se compose la famille de Jacques Adam à l'heure de son décès :

    issus de son premier mariage, avec Marie Anne Davanne :

    • Jacques, âgé quarante neuf ans, époux de Marie Louise leconte
    • Marie Anne, âgée de quarante huit ans, épouse de Jacques Mabillot
    • Jean, âgé de quarante six ans, veuf de Marie Magdelaine Leconte et époux en seconde noces de Marie Magdelaine Chalot

    issues de son second mariage avec, Jeanne Bimont :

    • Marie, âgée de quarante ans, épouse de Pierre Guibert
    • Françoise Catherine, âgée de trente six ans, épouse de Pierre Lebas
    • Marie Louise, âgée de vingt neuf ans
    • Rosalie, âgée de vingt cinq ans

    issus de son troisième mariage avec Marie Anne Cocû

    • Pierre Axel, âgé de vingt deux ans
    • Jean Antoine, âgé de dix neuf ans
    • Charles Frederic, âgé de neuf ans
    • Marie Jeanne Honorine, la dernière, âgée de deux ans et huit mois

    Nous connaissons quatorze petits-enfants à Jacques Adam.

    Mais ce qui justifie que j'ai pris ma plume pour vous conter cette très longue histoire, c'est que si on additionne aux onze enfants cités juste au dessus les dix neufs mort plus ou moins en bas âge, on arrive a un total de trente enfants qui constitue, au moins pour ce qui concerne mes recherches généalogiques personnelles, une espèce de record. 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Le premier billet consacré à Jacques Adam se terminait avec le décès de son épouse Marie Anne Davanne. Jacques, jeune veuf de trente ans, se retrouve avec trois enfants en bas âge : Jacques qui à un peu plus de cinq ans, Marie Anne qui a quatre ans et Jean presque trois ans.

    Au XVIIIème siècle, la solidarité en cas de coup dur s'exprimait dans l’environnement proche des victimes. Gageons que c'est la famille qui a porté assistance à Jacques pour faire face à la situation. A plus long terme, les veufs ou veuves encore jeunes se remariaient dans bien des cas. Et c'est ce que fit Jacques Adam en épousant Jeanne Bimont le 3 août 1744, un peu moins de deux ans après le décès de sa première épouse.

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

    Jacques Adam veuf de défunte Marie Anne Davanne vigneron

    d'une part et Jeanne Bimont âgée de vingt quatre ans ou environ

    fille de Louis Bimont absent depuis quatorze ans et de 

    Madelaine Parisis ses père et mère de cette paroisse d'autre part. Après

    la publication des trois bans faites aux prônes de nos messes

    paroissiales par trois jours de dimanches consécutifs dont le premier

    a été fait le dimanche douze juin mil sept cent quarante quatre

    et les deux autres les deux dimanches ensuivant. Vu la

    sentence rendue du dix septembre 1738 que ladite Madelaine Parisis

    femme dudit Claude Bimont a été autorisée par justice à la

    poursuite de ses droits et actions attendue l'absence de son dit mary

    les fiançailles célébrées le jour précédent ont été mariés le lendemain

    troisième jour du mois d'août mil sept cent quarante quatre

    par moi prêtre curé de cette paroisse soussigné. Ledit Jacques

    Adam assisté de Louis et Jean Adam ses frères  ladite Jeanne

    Bimont assistée de François Duchêne son tuteur et Denis Duvivier

    son beau frère qui ont signé.

    Selon cet acte, la nouvelle épouse de Jacques Adam est âgée de 24 ans. En fait elle est née le 21 octobre 1721. A la date du mariage, le 10 septembre 1744, elle n'a pas encore 23 ans. L'acte précise aussi que le père de la mariée, Louis Bimont, est disparu depuis 14 ans. Ce prénom est manifestement une erreur. L'époux de Madeleine Parisis et père  de Jeanne et Marie Anne se prénomme en fait Claude et il n'est pas un inconnu pour les lecteurs de ce blog. Un billet intitulé "deux énigmes pour le prix d'une", consacré au mariage de Marie Anne, la sœur de Jeanne, évoquait la disparition de Claude Bimont.

    L'acte rédigé le 5 juillet 1735, lors du mariage de Marie Anne Bimont avec François Duchêne mentionnait que Claude Bimont était alors introuvable depuis quatre à cinq ans. Il s'est écoulé une dizaine d'année entre les deux mariages et Claude Bimont est donc disparu depuis quatorze ans en 1744.

    L'acte mentionne aussi une décision de justice, en 1736,  qui permet à Madelaine Parisis, l'épouse du disparu Claude Bimont, de poursuivre ses droits et actions. Il a donc fallut qu'un juge décide qu'en l'absence de son mari, elle puisse prendre ses affaires en main elle même. Même si des progrès restent à faire en matière d'égalité des sexes, on mesure le chemin parcouru en un peu moins de trois siècles.

    Moins d'un an après le second mariage de Jacques Adam, c'est la naissance d'un premier enfant, une fille qu'on prénommera Marie Jeanne.

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

      

    Marie Jeanne, née le cinq mars mil sept cent quarante cinq

    fille de Jacques Adam vigneron et de Jeanne Bimont sa femme

    baptisée le lendemain par moi prêtre curé de cette paroisse

    soussigné. Le parrain Charles Breteville fils de Pierre vigneron

    la marraine Jeanne Bourgeois fille de jacques aussi vigneron

    tous de cette paroisse le parrain a déclaré ne savoir signer

    la marraine a signé

    Moins d'un an plus tard, Marie rejoint la famille.

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

    Marie née le dix huit avril  mil sept cent quarante

    six fille de Jacques Adam vigneron et de Jeanne Bimont

    sa femme baptisée le même jour par moi prêtre curé

    de cette paroisse soussigné. Le parrain Charles Levreux

    domestique la marraine Marie Martois demeurant  à

    Asnières lui ont  déclaré ne savoir signer

    Aucune naissance en 1747. Pour compenser, des jumelles naissent en octobre 1748, Angélique Anastasie et Véronique.

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

    Angélique Anastasie née le quatre octobre mil sept cent quarante huit fille

    de Jacques Adam vigneron et de Jeanne Bimont sa femme baptisée le même

    jour par moi prêtre vicaire de cette paroisse soussigné. Le parrain Nicolas

    Omer fils de François garde moulin qui a signé la marraine Marie Hu

    fille d'Augustin cribleur de grain qui a déclaré ne savoir signer de ce interpellée

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

    Véronique née le quatre octobre mil sept cent quarante huit 

    fille de Jacques Adam vigneron et de Jeanne Bimont sa femme baptisée

    le même jour par moi prêtre vicaire de cette paroisse soussigné. Le

    parrain Jean Cochais fils de défunt Jean manouvrier la marraine

    Marie Jeanne Faluet fille de Pierre messager tous de cette paroisse

    qui ont déclaré ne savoir signer de ce interpellés

    L'inscription en marge de ces deux actes Ge pour le premier puis mini pour le second doit se lire Gemini, ce qui signifie gémeaux ou jumeaux en latin.

    Malheureusement, les enfant nés de naissance multiples semblent être encore plus vulnérables et les deux filles ne vivront que quelques semaines.

    le 26 octobre, c'est Angélique Anastasie qui décède

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

    Angélique Anastasie âgée de vingt deux jours fille de

    Jacques Adam vigneron et de Jeanne Bimont ses père et

    mère morte le vingt six octobre mil sept cent quarante

    huit, inhumée le lendemain dans le cimetière de ce lieu

    par moi prêtre curé de cette paroisse soussigné

    en présence dudit Jacques Adam son père qui a signé

    Le quatre novembre, c'est Véronique qui va rejoindre sa sœur aînée

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

    Véronique âgée de trente et un jours fille de Jacques Adam vigneron

    et de Jeanne Bimont ses père et mère morte le quatre novembre

    mil sept cent quarante huit, inhumée le lendemain dans le cimetière

    de ce lieu par moi prêtre curé de cette paroisse soussigné en

    présence dudit Jacques Adam son père qui a signé

    En août 1750, une nouvelle naissance, celle de Françoise Catherine

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

    Françoise Catherine née le vingt deux août mil sept cent cinquante

    fille de Jacques Adam vigneron et de Jeanne Bimont sa femme 

    baptisée le lendemain par moi  Jean Marie de Mainville prieur

    titulaire commandataire de la Madeleine de Villeneuve. Le

    parrain Pierre Languy fils de Pierre tourneur en bois qui a signé

    la marraine Marie Anne Renault fille d'Ovide Renault  manouvrier

    qui a déclaré ne savoir signer

    En 1751, le 22 mai, Marie Jeanne, premier enfant du second mariage de Jacques Adam décède à l'âge de six ans.

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

    Marie Jeanne âgée de six ans fille de Jacques Adam vigneron

    et de Jeanne Bimont ses père et mère morte le vingt deux mai mil

    sept cent cinquante un, inhumée le lendemain dans le cimetière de ce lieu

    par moi prêtre curé de cette paroisse soussigné en présence dudit

    Jacques Adam son père qui a signé

    En 1753, une nouvelle naissance multiple avec les jumeaux Louis et Pierre.

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

    L'an mil sept cent cinquante trois le mercredi septième jour

    du mois de mars a été baptisé par moi prêtre curé de cette

    paroisse soussigné un garçon né du jour d'hier dudit mois et an

    né du légitime mariage de Jacques Adam vigneron et de

    Jeanne Bimont sa femme, Louis ainsi nommé par Louis 

    Hersan son parrain fils de François Hersan cordonnier qui a signé la

    marraine Marie Geneviève Adam fille de Louis Adam tailleur

    d'habits tous de cette paroisse qui a déclaré ne savoir signer

    de ce interpellée le père absent

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

     

     

     

     

     

     

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'an mil sept cent cinquante trois le mercredi septième jour

    du mois de mars a été baptisé par moi prêtre curé de cette

    paroisse soussigné un garçon né du jour d'hier dudit mois et an

    né du légitime mariage de Jacques Adam vigneron et de Jeanne

    Bimont sa femme, Pierre ainsi nommé par Jean Poulet 

    son parrain fils de Jean Poulet vigneron qui a signé la marraine

    Marie Louise Falluet fille de Pierre Falluet messager, tous de cette

    paroisse qui a déclaré ne savoir signer de ce interpellée le père

    absent

    La malédiction des jumeaux va malheureusement aussi frapper Louis et Pierre. Certes il vont vivre un peu plus longtemps de leurs sœurs Angélique Anastasie et Véronique, mais aucun des deux ne franchira le cap du premier anniversaire.

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

    L'an mil sept cent cinquante trois le mardi dix septième jour

    du mois d'avril le corps de Louis Adam âgé de quarante deux jours

    décédé du jour d'hier fils de Jacques Adam vigneron et de Jeanne Bimont

    ses père et mère, inhumé ledit jour et an dans le cimetière de ce

    lieu par moi prêtre curé de cette paroisse soussigné en présence

    dudit Jacques Adam son père qui a signé

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

    L'an mil sept cent cinquante trois le lundi dixième jour

    du mois de novembre le corps de Louis Adam âgé de huit

    mois ou environ fils de Jacques Adam vigneron et de Jeanne

    Bimont ses père et mère de cette paroisse a été, inhumé

    dans le cimetière de ce lieu par moi prêtre curé de cette

    paroisse soussigné en présence dudit Jacques Adam son

    père qui a signé

    En 1755, c'est la naissance d'un nouveau garçon, on va lui donner le prénom de Louis. C'est la quatrième fois que ce prénom est donné à un enfant de Jacques Adam.

     Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

    L'an mil sept cent cinquante cinq le mercredi vingt neuvième

    jour du mois de janvier a été baptisé par moi prêtre curé de

    cette paroisse soussigné  Louis fils né d'aujourd'hui

    dudit mois et an du légitime mariage de Jacques Adam

    vigneron et de Jeanne Bimont sa femme demeurant en ce lieu 

    ainsi nommé par Louis Gilles Adam son parrain fils de 

    Louis Adam tailleur d'habits, la marraine Nicole Adam

    fille de Jean  Adam vigneron, tous de cette paroisse

    le parrain a signé, la marraine a déclaré ne savoir signer

    de ce interpellée le père absent

    A peine plus d'un an après Louis, un autre garçon naît, il sera appelé Pierre Honoré

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

    L'an mil sept cent cinquante six le dimanche vingt et unième

    jour du mois de mars a été baptisé par moi prêtre curé de cette 

    paroisse soussigné  Pierre Honoré fils né du jour d'hier dudit

    mois et an du légitime mariage de Jacques Adam vigneron

    et de Jeanne Bimont sa femme demeurant en ce lieu ainsi

    nommé par Pierre Cochais son parrain manouvrier la

    marraine Magdelène Duchêne fille de François Duchêne

    vigneron, tous de cette paroisse qui ont déclaré ne savoir signer

    de ce interpellés le père absent

    Mais Pierre Honoré ne vivra qu'un peu plus d'un mois

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

     L'an mil sept cent cinquante six le samedi premier jour

    du mois de mai le corps de Pierre Honoré Adam décédé

    du jour d'hier dudit mois et an, âgé de six semaines ou

    environ, fils de Jacques Adam vigneron et de Jeanne Bimont

    ses père et mère demeurant en ce lieu a été inhumé dans le

    cimetière de ce lieu par moi prêtre curé de cette paroisse

    soussigné en présence dudit Jacques Adam son père qui a

    signé

    La même année que Pierre Honoré, c'est au tour le Louis, âgé de 19 mois de partir, perpétuant ainsi la malédiction qui pèse sur ce prénom parmi les descendants de Jacques Adam.

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

    L'an mil sept cent cinquante six le mercredi dix huitième

    jour du mois d'août le corps de Louis Adam âgé de dix huit mois

    ou environ décédé du jour d'hier duit mois et an, fils de Jacques

    Adam vigneron et de Jeanne Bimont ses père et mère demeurant

    en ce lieu a été inhumé dans le cimetière de ce lieu par moi

    prêtre curé de cette paroisse soussigné en présence dudit 

    Jacques Adam son père qui a signé

    En 1757, c'est Marie Louise qui rejoint le foyer de Jacques Adam et Jeanne Bimont

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

      

    L'an mil sept cent cinquante sept le lundi vingt septième

    jour du mois de juin a été baptisée par moi prêtre curé de 

    cette paroisse soussigné  Marie Louise fille née d'aujourd'hui 

    dudit mois et an du légitime mariage de Jacques Adam vigneron

    et de Jeanne Bimont sa femme demeurant en ce lieu ainsi

    nommé par Pierre Duru son parrain fils de Pierre Duru

    voiturier la marraine Marie Anne Meunier 

    fille de défunt Jean Meunier vivant fruitier tous demeurant

    en ce lieu., la parrain a signé, la marraine a déclaré ne savoir

    signer de ce interpellée le père absent

    En 1759, Augustine Agadrème vient au monde

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

    L'an mil sept cent cinquante neuf le mardi sixième

    jour du mois de février a été baptisée par moi prêtre vicaire de cette paroisse

    soussigné  Augustine Agadrème fille née de ce jourd'hui  dudit mois et an 

    du légitime mariage de Jacques Adam vigneron et de Jeanne 

    Bimont sa femme demeurant en ce lieu ainsi nommée par

    André Adam son parrain fils de Jean Adam vigneron la marraine 

    Augustine Anguy fille de Pierre Anguy tourneur en bois tous

    demeurant en cette paroisse, le parrain a signé, la marraine a

    déclaré ne savoir signer de ce interpellée le père absent

    Augustine Agadrème n'atteindra pas, elle non plus, son premier anniversaire

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

      

    L'an mil sept cent soixante le vingt huitième jour du mois de

    janvier le corps d'Augustine Adam âgé d'un an ou environ décédée 

    du jour d'hier dudit mois et an,  fille de Jacques Adam vigneron et de

    Jeanne Bimont ses père et mère demeurant en ce lieu a été

    inhumée dans le cimetière de ce lieu par moi prêtre vicaire de cette

    paroisse soussigné en présence dudit  Adam son père qui a signé

     

    En 1760, naissance de Marie Charlotte.

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

     

    L'an mil sept cent soixante le vingtième jour du

    mois de mai a été baptisée par moi prêtre vicaire de cette

    paroisse soussigné  Marie Charlotte née d'aujourd'hui du légitime

    mariage de Jacques Adam vigneron et de Jeanne Bimont

    sa femme demeurant en ce lieu ainsi nommée par Charles

    Anguy  fils de Pierre fournier son parrain et Marie Louise

    Voisin fille de Jean la marraine le parrain a signé

    la marraine a déclaré ne savoir signer de ce interpellée le

    père absent

    Mais la mort vient faire une nouvelle fois son triste travail en abrégeant la vie de Marie Charlotte, moins d'une semaine après sa naissance

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

    L'an mil sept cent soixante le mardi vingt septième

    jour du mois de mai le corps de Marie Charlotte

    Adam âgée de huit jours décédée d'hier fille de Jacques

    Adam vigneron et de Jeanne Bimont ses père et mère

    a été inhumée dans le cimetière de ce lieu par moi prêtre

    vicaire de cette paroisse soussigné en présence dudit

    Jacques Adam son père qui a signé

    En 1761, le dernier enfant du couple va naître, c'est une fille et elle s’appellera Rosalie

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'an mil sept cent soixante et un le 

    vendredi septième jour du mois d'août a été

    baptisée par moi prêtre vicaire de cette paroisse

    soussigné  Rosalie née d'hier du légitime

    mariage de Jacques Adam vigneron et de Jeanne

    Bimont sa femme demeurant en ce lieu ainsi 

    nommée par Louis Anguy  fils de Pierre tourneur

    son parrain la marraine Geneviève Breteville

    fille de défunt Charles tous deux de cette paroisse

    le parrain a signé la marraine a déclaré ne

    savoir signer de ce interpellée le père absent

    Dix huit mois après la naissance de Rosalie Adam, Jeanne Bimont, sa mère et seconde épouse de Jacques Adam décède

    Les aventures matrimoniales et paternelle de Jacques Adam (II)

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'an mil sept cent soixante deux le vendredi dix septième

    jour du mois de décembre le corps de Jeanne Bimont femme

    de Jacques Adam âgée de quarante ans ou envirron

    décédée de cette paroisse a été inhumée dans

    le cimetière de ce lieu par moi prêtre curé de cette paroisse

    soussigné en présence de Jacques Adam son mari de Louis Adam son beau frère de Jean

    Adam beau frère et autres qui ont signés.

    L'âge de Jeanne Bimont dans l'acte de décès est légèrement sous évalué, née en octobre 1721, elle a eu quarante et un ans deux mois avant son décès. Son mariage avec Jacques Adam a duré un peu plus de deux cent vingt mois. Pendant cette période, elle a mis au monde treize enfants, dont deux paires de jumeaux. Si on considère qu'une grossesse dure neuf mois, elle a donc été enceinte pendant quatre vingt dix neuf mois de sa vie de couple, presque la moitié du temps. Jeanne meure donc à quarante et un ans, encore relativement jeune, même pour l'époque, et probablement épuisée par le rythme de ses maternités.

    Au moment du décès de sa seconde épouse Jacques Adam a presque cinquante et un ans. Des cinq enfants issus de son premier mariage avec Marie Anne Davanne, trois sont toujours vivants : Jacques, Marie Anne et Jean qui ont respectivement vingt cinq, vingt quatre et vingt deux ans. 

    Des treize enfants de son second mariage, seuls quatre, toutes des filles, sont toujours vivantes au moment où leur mère décède : Marie, Françoise Catherine, Marie Louise et Rosalie qui ont respectivement seize, douze, cinq et un ans.

    Mais l'histoire de Jacques Adam, pourtant déjà bien remplie, ne s’arrête pas là. Un troisième billet vous décrira prochainement la suite.


    1 commentaire
  • C'est à Viarmes, paroisse du Val d'Oise bien connue des lecteurs de ce blog, que Jacques Adam, dont il va être question dans ce billet, est né et à passé toute sa vie.

    Il est né le 13 janvier 1712, cinquième et dernier enfant du couple Louis Adam et Jeanne Levesque.

    Voici l'acte dressé par le curé de Viarmes à l'occasion du baptême de Jacques.

     les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (I)

    Jacques né du treizième jour du mois de janvier fils

    de Louis Ladam et de Jeanne L'eveque sa femme a

    été baptisé le lendemain par moi prêtre vicaire de

    Seugy le parrain Jacques Bourgeois fils de Jacques

    la marraine Marie Jeanne Labbé fille de pierre Labbé

    qui ont signé avec nous

    Vous noterez que le nom de famille mentionné dans cet acte est Ladam. Cette variante laissera progressivement place à la forme retenue dans ce billet, Adam.

    La sœur de Jacques Adam, première née du couple de ses parents , Marie Louise, née en 1700, est décédée à l’âge de six ans et André, le plus jeune des frères de Jacques, né en 1708 n’a vécu que deux ans. Les deux autres frères de Jacques, Louis, né en 1702 et Jean né en 1705 ont aussi fondé des familles. Louis a épousé Marie Geneviève Langlois qui lui a donné six enfants dont trois ont passé le terrible cap de l’enfance et sa dramatique mortalité. Jean a épousé successivement Marie Jeanne Menecier puis Nicole Duru. Il a eu en tout dix enfants dont quatre ont atteint l’âge adulte, tous né de son second mariage. On voit que Jacques Adam ne manquaient pas de nièces et de neveux.

    Pour ne pas trop alourdir ce billet, seul sont inclus les actes concernant Jacques Adam et ses descendants directs.

    Mais revenons à notre héros et à sa propre histoire. Jacques Adam épouse Marie Anne Davanne le 25 juillet 1735. Il a alors 23 ans, tout comme son épouse.

    les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (I)

      

    Jacques Ladam, fils de défunt Louis Ladam et de Jeanne

    Leveque ses père et mère d'une part et Marie Anne Davanne

    fille de Jean Davanne et Anne Boulanger ses père et mère d'autre

    part après les publications de trois bans faites aux prônes

    de nos messes paroissiales par trois jours de dimanche consécutifs

    dont le premier a été fait le dimanche douzième jour du mois de

    juin et de deux autres les dimanches ensuivants sans

    qu'il s'y soit trouvé aucune opposition ny empêchement les fiancailles

    célébrées le jour précédent ont été mariés le lendemain vingt cinq

    juillet mil sept cent trente cinq par moi prêtre de la

    paroisse saint martin de Seugy soussigné. Ledit Jacques

    Ladam assisté de Louis et Jean Ladam ses frères. Ladite 

    Marie Anne Davanne assistée dudit Jean Davanne son père,

    de Louis Davanne son oncle paternel et autres parents et amis

    qui ont signé.

    Deux ans après leur mariage, Jacques Adam et Marie Anne Davanne accueille dans leur foyer un premier enfant. Il s’appellera Jacques comme son père perpétuant ainsi une tradition qui voit fleurir les suffixes "le jeune" ou "l'aîné" dans les actes pour distinguer les homonymes, au grand dam des généalogistes, car dans ces successions d'individus partageant nom de famille et prénom, ont est souvent plusieurs à être le jeune de certains et l'aîné d'autres.

    Voici l'acte de baptême de Jacques Adam, rédigé le quatre août 1737, au lendemain de sa naissance.

    les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (I)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Jacques né le troisième août fils de Jacques Adam vigneron

    et de Marie Anne Davanne sa femme baptisé le lendemain par moi

    prêtre curé soussigné le parrain Pierre Breteville fils de pierre 

    la marraine Charlotte Davanne fille de Jean, tous deux de cette paroisse

    qui ont déclaré ne savoir signer de ce interpellés le père absent

    Un an à peine après la naissance de Jacques c'est Marie Anne qui rejoint la famille :

    les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (I)

     

    Marie Anne née le vingt six septembre fille de jacques

    ladant vigneron et de Marie Anne Davanne ses père

    et mère baptisée le même jour par moi prêtre vicaire

    de Seugy soussigné le parrain Jean ladant fils de

    Jean , la marraine Marie Jeanne Demery fille de Sébastien

    Demery fruitier tous de cette paroisse la marraine qui a

    signé de ce interpellée le père absent

    Jean Adam naît le 22 janvier 1740.

    les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (I)

     

    Jean né le vingt deuxième jour du mois de janvier

    fils de Jacques Adam vigneron et de Marie Anne Davanne sa

    femme baptisé le lendemain par moi prêtre vicaire de ce lieu

    soussigné. Le parrain Jean Voisin fils de Jean qui a signé

    la marraine Catherine Davanne fille de Jean fruitier tous

    de cette paroisse qui a déclaré ne savoir signer de ce interpellée.

    La famille continue de s'agrandir, toujours au rythme d'un nouvel enfant environ tous les 18 mois puisque Louis naît le 14 mai 1741.

    les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (I)

     

     Louis né le quatorze mai fils de Jacques Adam

    vigneron et de Marie Anne Davanne sa femme baptisé le même

    jour par moi prêtre vicaire de ce lieu soussigné. Le parrain Claude

    Duru fils de Claude vigneron qui a signé la marraine Jeanne

    Davanne fille de Jean fruitier tous deux de cette paroisse qui a

    déclaré ne savoir signer de ce interpellée.

    Mais, contrairement à ses aînés, Louis ne vivra guère, comme le montre son acte de décès, daté du 20 juillet 1741.

    les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (I)

      

    Louis mort le vingtième jour du mois de juillet fils 

    de Jacques Ladam vigneron et de Marie Anne Davanne ses père

    et mère âgé de trois mois ou environ inhumé le lendemain dans

    le cimetière de ce lieu par moi prêtre vicaire de cette paroisse sous ?

    en présence dudit Jacques Ladam son père qui a signé

    Le couple ne se décourage pas, un nouvel enfant est mis en chantier sans délai. Il va naître le cinq novembre 1742. On va lui donner le même prénom que son frère décédé récemment, Louis. 

    les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (I)

      

    Louis né le cinq novembre fils de Jacques

    Ladam vigneron et de Marie Anne Davanne sa femme

    baptisé le même jour par moi prêtre vicaire

    de cette paroisse soussigné. Le parrain 

    Jean Ladam vigneron la marraine Margerite

    Boulanger femme de Nicolas Meusnier fruitier

    le parrain à signé la marraine a déclaré ne savoir

    signer.

    Le prénom choisi ne va pas porter chance à Louis car il ne vivra que cinq jours.

    les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (I)

     

     Louis âgé de huit jours ou environ fils de jacques Ladam

    vigneron et de Marianne Davanne ses père et mère mort

    le dix novembre inhumé le lendemain dans le cimetière de

    ce lieu par moi prêtre vicaire de cette paroisse sous

    signé en présence dudit Ladam son père qui a signé

    Mais le malheur va s'acharner sur cette famille car, une semaine après Louis, c'est sa mère, Marie Anne Davanne, qu'on enterre.

    les aventures matrimoniales et paternelles de Jacques Adam (I)

     

    Marie Anne Davanne âgée de trente trois ans vivante

    femme de Jacques Adam vigneron morte le dix

    sept novembre inhumée le lendemain dans le cimetière

    de ce lieu par moi prêtre vicaire de cette paroisse

    soussigné en présence de Jean Davanne son père

    de Louis Adam son frère et autres parents et amis

    qui ont signé.

    L'acte de décès de Marie Anne Davanne ne précise pas les circonstances de sa mort, deux semaines à peine après l'accouchement d'un enfant qui n'a lui même vécu que quelques jours, il ne fait guère de doute cet accouchement s'est mal passé. Il y a plus de deux siècles, le savoir faire des sages femmes les laissait impuissantes devant certaines situations, tout comme les médecins eux-mêmes, lorsqu'on avait réussi à faire intervenir. Les morts en couches, ou des suites des couches sont, avec la mortalité infantile, tristement banales sous l'ancien régime.

    Ici se termine la première partie de ce billet consacré à Jacques Adam et à sa famille. Certain d'entre vous, ami lecteurs, se demandent peut-être ce qui vaut à Jacques Adam à d'être héros de ce billet, malgré la banalité de son histoire. Un peu de patiente, vous verrez en lisant cette histoire jusqu’à son terme qu'elle n'est pas si ordinaire que ça.


    votre commentaire
  • Je concluais le billet précédent intitulé "le cavalier Jacques Lecomte n'a pas franchi le Rhin" en envisageant une suite au cas probable ou mon appel aux spécialistes de l'histoire de France porterait ses fruits et nous amènerait quelques infos sur le régiment dans lequel ce lointain cousin s'est engagé.

    C'est sur le forum Passion-Histoire.net que j'ai posé ma question. Et l'attente n'a pas été bien longue. Vous pouvez suivre le fil des discussions sur ce forum en cliquant sur ce lien : recherche sur le régiment d'Audicourt

    Par étapes successives, il est apparu que le nom du régiment tel que noté par le curé Hullard dans l'acte consacré au décès de Jacques Lecomte, à savoir Audicourt, n'est pas correct. Les régiments portent le nom de leur Mestre de camp, et dans notre cas il s'agit du comte d'Heudicourt. A la décharge du curé de Saint Martin du Tertre, la confusion sur le nom de ce régiment est extrêmement courante.

    Une recherche avec le nom Heudicourt dans Gallica, le site en ligne de la BNF, nous conduit vers une étonnante histoire. Il 'agit du siège de Lorient, une espèce de farce militaire à laquelle le régiment d'Heudicourt à participé. Je vous invite à lire ce texte en suivant ce lien descente des anglais et siège de Lorient 1746. Nous sommes en 1746 et, bien, entendu, Jacques Lecomte n'a pas pris part à cette anecdote, puisqu'il est mort en 1744, mais ce texte contient, dans une note au bas de la page 9, des informations sur le fameux régiment. Voici une reproduction de cette note :

    Audicourt, Heudicourt, le trublion de l'orthographe frappe de nouveau

     

    Cette note nous confirme que le nom du régiment a souvent été malmené. Nous pouvons sans prendre un gros risque ajouter la variante "Audicourt" du curé Hullard à celles énumérées dans la note.

    Toujours grâce aux contributeurs du forum Passion-Histoire, la trace du capitaine de la Gallée a été retrouvée. Son nom est cité dans un document nommé contrôle des troupes pour l'année 1747. Voici l'extrait du document où apparaît le nom du capitaine:

    Audicourt, Heudicourt, le trublion de l'orthographe frappe de nouveau

     

    Nous avons là une nouvelle confirmation du nom du régiment, puisque La Gallée lui est associé. Le nom complet du capitaine serait Jean Philippe Prunier de la Gallée. J'ignore si sa généalogie a été étudiée, mais il n'y a pas de trace d'arbre sur les sites de partage. La famille est originaire de la Drôme et elle a laissés quelques traces qu'on retrouve dans les inventaires de fonds des archives départementales. En particulier, l'extrait reproduit ci-dessous fait état d'un baptême qui justifierait quelques recherches complémentaires, en vue d'en savoir un peu plus sur ce capitaine. Malheureusement, la paroisse de naissance n'est pas mentionnée et la recherche de l'acte original passe presque assurément par une consultation du document d'où vient cet extrait.

     

    Audicourt, Heudicourt, le trublion de l'orthographe frappe de nouveau

      

    Pour conclure ce billet, je vous propose une image de cavaliers du régiment déniché par un membre du forum Passion-Histoire. Vous saurez ainsi à quoi ressemblait Jacques Lecomte lors de son escapade militaire.

    Audicourt, Heudicourt, le trublion de l'orthographe frappe de nouveau


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires